Archives pour la catégorie Actu IR Santé

LE CPF (Compte Personnel Formation)

Vous le savez sans doute, depuis janvier 2015, le CPF remplace le DIF (Droit individuel à la formation) *.

La mobilisation du « CPF » ne peut se faire qu’à condition de choisir soit une formation sur les compétences de base, soit une formation certifiante ou qualifiante parmi les listes qui répondent en priorité aux besoins des entreprises et des branches professionnelles.

Voici donc avec le Compte Personnel de Formation, un outil repensé pour développer nos compétences !

Deux infos sont à retenir :

– le compte personnel de formation (CPF) est ouvert pour toute personne âgée d’au moins seize ans, qu’elle soit en emploi, à la recherche d’un emploi ou accompagnée dans un projet d’orientation et d’insertion professionnelle.

– Ces nouveaux droits acquis au titre du CPF sont attachés à la personne. Ainsi les heures de formation inscrites sur le compte demeurent acquises en cas de changement de situation professionnelle ou de perte d’emploi de son bénéficiaire.

* À NOTER : Les heures non consommées au titre du DIF pourront être mobilisées pendant cinq ans dans le cadre du nouveau compte.

Découvrez sans attendre le clip ci dessous, ludique et pédagogique, qui répond aux questions que vous vous posez sur le CPF :

 

https://www.youtube.com/watch?v=2sT9qqxRWIQ

La pénibilité

Toute entreprise doit prévenir la pénibilité au travail, quels que soient sa taille, son statut juridique et ses activités. Lorsqu’un salarié est exposé à des facteurs de pénibilité au-delà de certains seuils, l’employeur doit établir une fiche individuelle d’exposition. Le salarié bénéficie alors d’un compte personnel de prévention de la pénibilité sur lequel il peut accumuler des points.

La pénibilité se caractérise par une exposition, au-delà de certains seuils, à un ou plusieurs facteurs de risques professionnels pouvant laisser des traces durables, identifiables et irréversibles sur la santé.

Les 10 facteurs de risques retenus sont répartis en 3 catégories et définis par une intensité et une temporalité. Les seuils sont appréciés après prise en compte des moyens de protection prévus par l’employeur : moyens de protection collective, ou équipements de protection individuelle (casque, masque, etc.).

L’exposition est évaluée au regard des conditions habituelles de travail caractérisant le poste occupé, appréciées en moyenne sur l’année.

Dès 2015, vous êtes concerné si vous êtes exposé à l’un ou plusieurs des 4 facteurs ci-dessous au-delà des seuils fixés par le code du travail :

  • le travail de nuit ;
  • le travail en équipes successives alternantes ;
  • le travail répétitif ;
  • Le travail sous pression hyperbare.

A partir de 2016, vous êtes concerné si vous êtes exposé à l’un ou plusieurs des 4 facteurs ci-dessus et/ou à l’un ou plusieurs des 6 facteurs suivants au-delà des seuils fixés :

  • la manutention manuelle de charges ;
  • les postures pénibles, forçant les articulations ;
  • les vibrations mécaniques ;
  • les agents chimiques dangereux, y compris poussières et fumées ;
  • les températures extrêmes ;
  • le bruit.

NB : dans le secteur de l’intérim, bien que l’employeur soit bien l’agence d’emploi, l’exposition aux critères de pénibilité est évaluée par l’entreprise utilisatrice qui en informe l’entreprise d’intérim.

Pour plus de renseignements :

http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F15504.xhtml

http://www.travailler-mieux.gouv.fr/Questions-reponses-sur-la.html

 

 

Notre sondage : bonheur et travail font bon ménage !

73 % d’entre vous êtes heureux au travail !
C’est le résultat du sondage que nous avons proposé sur notre Blog.
Voilà une info capitale qui doit nous donner le sourire… pour toute l’année 2015 ! Réjouissons-nous.

Approfondissez ce thème, avec notre interview de Marc Halévy.